Le recouvrement de créances en Belgique

Il existe trois acteurs majeurs en matière de recouvrement de créances en Belgique :

  • La société de recouvrement de créances Belgique
  • Les huissiers de justice
  • Les avocats

La société de recouvrement de créances en Belgique

Une société de recouvrement de créances de Belgique est un intermédiaire entre le créancier et son débiteur. Entreprise spécialisée dans ce genre d’activité, elle s’occupe majoritairement du côté administratif du recouvrement : relances par téléphone, mail, courrier, envoi de la mise en demeure, etc. Elle ne se substitue pas au créancier car il n’y a pas de cession de créance entre lui et l’organisme de récupération des impayés.
Mandatée par la personne réclamant son argent, son rôle est de faire pression sur les débiteurs afin de régler prioritairement le différent à l’amiable. Une société de recouvrement de créances en Belgique est une société commerciale sans pouvoir judiciaire : son intervention revêt un caractère officiel, tout en apparaissant encore comme une alternative réelle avant la procédure judiciaire. Le recours à une société de recouvrement de dette permet parfois de garder les relations commerciales intactes grâce à la qualité des négociations qu’elle suggère, profitables aux deux parties.
Parmi les nombreuses entreprises spécialisées, soyez attentifs à choisir celle qui pourra vous offrir les meilleurs avantages par rapport à vos besoins comme par exemple, une prise en charge de tous les frais si elle ne parvient pas à récupérer les montants dus. Demandez un devis ci-dessus à plusieurs prestataires et recevez une réponse personnalisée dans les 48h.

Recouvrement de créances en Belgique : les huissiers de justice

Le recouvrement amiable a toujours fait partie des fonctions assumées de l’huissier de justice, une tâche qualifiée de « naturelle » même s’il ne bénéficie pas du monopole puisque les avocats et les sociétés de recouvrement de créances Belgique peuvent également intervenir.
Sa fonction consiste à rappeler officiellement au débiteur les paiements restants dus et l’enjoindre à s’en acquitter dans un délai donné. Ce rappel prend la forme d’une lettre de mise en demeure ou lettre de sommation. Sa qualité d’« auxiliaire de justice » rend la démarche officielle et connote le danger d’une éventuelle action en justice engendrant bien souvent un sentiment d’insécurité auprès du débiteur.
Cette ultime tentative de conciliation à l’amiable ouvre à une judiciarisation, si elle demeure improductive. Dans ce cas là, le recours à un huissier de justice est une réelle plus value puisqu’il pourra rester l’interlocuteur et partenaire privilégié en cas de citation en justice, de signification du jugement obtenu et si besoin de son exécution forcée.
Si le débiteur est un consommateur, la loi de la relance économique de 2009 – protégeant davantage le consommateur – oblige les huissiers de justice – au même titre qu’un avocat et une société de recouvrement de créances Belgique – à respecter des obligations spécifiques  en termes de frais et de mentions.

Les avocats

Le rôle d’un avocat dans le processus de recouvrement est identique à celui d’une société de recouvrement de créances Belgique et à celui d’un huissier. A l’image de ce dernier, il peut aussi les accompagner jusqu’à la résolution du problème en justice et apparait aussi comme un personnage officiel du système judiciaire belge.
La particularité des avocats est qu’ils peuvent eux, intervenir en amont pour aider les entreprises a mettre en place une stratégie de prévention des risques.
La récolte des informations sur les éventuels collaborateurs peuvent contribuer à déterminer les points de garanties du contrat de commercialisation. L’information recueillie permettra la mise en place du type de suretés adéquat : clause de réserve de propriété, cautions, cession de rémunération, etc.
Par souci de transparence, depuis le 1er mai 2005, l’avocat doit informer ses clients sur son mode de tarification d’honoraires et de frais avant toute intervention, pour éviter des déconvenues et des frais inattendus.

Le choix parait difficile entre tous ses acteurs qui affichent naturellement, des avantages comme des inconvénients. Comparez par rapport à votre situation et vos besoins, et étudiez également les frais inhérents à cette procédure, pour vous aider dans votre décision.