Comment vérifier la solvabilité d’une entreprise

Vous êtes sur le point de signer un contrat important mais doutez de la capacité financière de votre client. Mais comment s’assurer que celui-ci est bien solvable ? Et donc, comment se protéger des impayés ? Guide pour s’assurer de la solvabilité d’une entreprise.

Solvabilité d’une entreprise : la recherche d’infos

Avant de conclure un nouveau marché, il n’est pas inutile d’effectuer quelques recherches sur la notoriété du client pour vérifier la solvabilité de son entreprise notamment. Réseau de connaissances, Internet… : pour peu que le contrat soit important, ces vérifications primaires peuvent déjà vous donner un aperçu de la confiance qui peut être accordée.

D’autres moyens pour vérifier la solvabilité d’une entreprise, plus concrets, sont également à votre disposition :

  • Votre banque : Elle est à même de rechercher des éléments d’appréciation sur votre contact. Il faut toutefois que vous disposiez de quelques informations dont les références bancaires. Des frais peuvent être appliqués.
  • La banque du client : si ce dernier daigne à vous en donner les coordonnées et vous autorise à vous renseigner auprès d’elle.
  • Le tribunal de commerce : peut vous informer des problèmes passés du client. Vous pourrez notamment y recueillir le bilan annuel de l’entreprise et savoir si salaires et cotisations sociales sont en règle. Des renseignements souvent payants.
  • Sociétés privées : à l’instar des détectives privés, elles enquêtent sur le

Souscrire une assurance-crédit

L’assurance crédit prévient votre entreprise des risques de non-paiement. Elle vous avertit donc du risque de non solvabilité de l’entreprise. Au moment de la souscription du contrat avec la compagnie d’assurance, celle-ci vérifie le plus souvent la solvabilité des clients en cours.

Par la suite, l’assureur crédit va évaluer la solvabilité des entreprises potentiellement clientes et vous avertir en cas d’opportunité d’affaire avec un mauvais payeur. L’évaluation donne lieu à un avis motivé : acceptation, acceptation avec montant maximum ou refus. Mais même en cas d’acceptation, l’assurance crédit continue de surveiller l’évolution du client.

Il existe donc une étroite collaboration entre celui qui souscrit à la prime et l’assureur.

Assurez-vous autant que faire se peut de la solvabilité des entreprises avant de conclure un marché.