Comment recouvrer un montant qui vous est dû ?

Recourir à un recouvrement de créance n’est pas toujours facile. Comment éviter d’en user ? Et que faire lorsqu’on doit insister auprès d’un client réticent afin qu’il paie ses factures ? Comment recouvrer ces sommes ?

Qu’est-ce que le recouvrement de créances ?

Les non-initiés aux termes techniques pourraient se poser la question : qu’est-ce qu’un recouvrement de créances ? Tout d’abord, une créance est un prêt qu’on aurait accordé à un débiteur. Par la suite, lorsque le créancier désire s’approprier le montant qui lui est dû, il existe une procédure qui consiste à utiliser tous les moyens légaux afin de le récupérer. C’est pour cela qu’il existe des sociétés spécialisées pour recouvrer ces créances, qui aident les entreprises et les particuliers à recouvrer leurs créances.

Les étapes pour recouvrer les  créances

Lorsque le paiement n’a pas encore été effectué par votre débiteur, il est d’usage de recourir à une mise en demeure de celui-ci pour recouvrer ses créances, avant d’engager toute action en justice. Pour cela, il est conseillé de faire appel à un cabinet d’avocats, qui suscitera plus de réactions de la part de votre client.

Par la suite, si le paiement n’a toujours pas été exécuté, vous pouvez recourir à une action en justice afin de recouvrer le montant de la dette. Cette dernière aura pour conséquence que votre client devra payer dans les plus brefs délais, sous peine de poursuites.

Plus d’informations sur les étapes d’un recouvrement de créances.

Que faire lorsque le débiteur rencontre des difficultés financières ?

Il existe une loi concernant la continuité des entreprises. Elle offre à celles-ci des moyens efficaces en cas de difficultés financières. Par exemple, il est possible de trouver un accord à l’amiable nécessitant un médiateur d’entreprise. L’accord conclut à la suite de la médiation permettra à l’entreprise en difficultés de ne pas être déclarée en faillite et d’assurer sa pérennité.

Que faire pour éviter de recourir au recouvrement ?

Le saviez-vous?
Dans la plupart des cas, l’entreprise peut se protéger des désagréments qu’engendre l’utilité d’un recouvrement de créances en disposant de bonnes conditions générales. Précisez dès lors votre délai de paiement et ce qu’il se passe lorsque celui-ci n’est pas exécuté.

Il existe de nombreuses méthodes pour limiter les risques et recouvrer ses créances :

  • L’acompte : le client paiera une partie de ce qu’il vous doit avant de s’acquitter de la totalité de la somme. Cela montrera sa bonne volonté.
  • Le paiement comptant : il est possible de demander à votre client de régler la facture avant de prester un service ou de commander un produit. Cette méthode est utilisée principalement lorsque les paiements sont de petits montants.
  • La garantie : votre client devra vous donner la garantie que la valeur due vous sera versée. Pour cela, il peut faire appel à une banque qui, dans le cas de non-paiement de la part du client, se portera caution de votre client et règlera la facture à sa place.
  • La suspension de la prestation : dans certains cas, vous êtes en droit de cesser vos prestations lorsque votre client fait preuve de mauvaise volonté.